L’hôpital Bichat – Claude-Bernard, un Lieu de Santé Sans Tabac

L’hôpital Bichat – Claude-Bernard, un Lieu de Santé Sans Tabac

L’hôpital est un lieu de promotion de la santé. Ainsi, il appartient à chacun d’accompagner les patients, les usagers et les professionnels dans une démarche de préservation de leur santé. La lutte contre le tabagisme actif et passif en est un élément majeur.

Hôpital et lieu de santé sans tabac

Qu’est-ce que c’est ?

L’hôpital Bichat – Claude-Bernard, avec son comité de prévention du tabagisme, souhaite aller plus loin dans la démarche et s’engager à protéger encore un peu plus les patients, les visiteurs et les professionnels. Ainsi, le lundi 20 novembre 2023, il a signé la charte Lieu de Santé Sans Tabac du RESPADD (Réseau de prévention des addictions). A cette date, l’hôpital Bichat – Claude-Bernard est devenu un lieu de santé sans tabac où les patients, visiteurs, bénévoles et professionnels ne seront pas autorisés à fumer dans l’enceinte de l’hôpital, en intérieur et en extérieur en dehors des zones temporaires de tolérance signalées.

Article L3512-8 du CSP Il est interdit de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif, notamment scolaire, et dans les moyens de transport collectif, sauf dans les emplacements expressément réservés aux fumeurs.

Pourquoi ?

Le tabac constitue le principal facteur de risque de mortalité évitable. Il est le premier facteur de risque de cancer (environ 45 000 décès par an). L’affirmation du rôle majeur que l’hôpital Bichat – Claude-Bernard incarne dans la lutte contre les cancers, tant en France qu’à l’international, nécessite que son exemplarité soit à la hauteur de son excellence thérapeutique. 

La lutte contre le tabac est aussi un outil de protection contre les incendies. La lutte contre le tabac est aussi un engagement pour la salubrité et la préservation de notre environnement, en éliminant les mégots de nos allées et en purifiant notre air. Le tabac est en effet source de dégâts environnementaux considérables qui contribuent au réchauffement climatique.

Découvrez les zones de tolérance

 

Objectif : un hôpital « promoteur de santé »

L’hôpital Bichat – Claude-Bernard doit devenir un acteur majeur engagé dans la prévention en endossant pleinement son rôle d’exemplarité en promotion de la santé aux bénéfices des patients, des professionnels et des visiteurs.

Le but d’un hôpital promoteur de santé est d’améliorer la qualité des soins, les conditions de vie et de travail au sein de l’établissement ainsi que la participation des professionnels et des usagers aux décisions qui concernent leur santé.

Les actions menées par l'hôpital

L’hôpital Bichat – Claude-Bernard s’y est employé dès les années 2000,  avec la mise en place d’une consultation de tabacologie avec comme mission la prise en charge des patients puis des professionnels fumeurs. La délivrance gratuite des traitements nicotiniques a été effective dès les années 2000 pour les personnels fumeurs de Bichat.

C’est en 2023 qu’une équipe de liaison en addictologie (ELSA) est formalisée au sein du département de psychiatrie et d’addictologie afin d’aider les services à la prise en charge des patients hospitalisés présentant une addiction, sensibiliser les professionnels au repérage précoce et l’intervention brève des pratiques addictives, et de former les professionnels à une culture commune addictologique.

Enfin, l’hôpital participe chaque année aux nombreux temps forts de la lutte contre le tabagisme, le 31 mai (Journée Mondiale Sans Tabac), ou encore au mois de novembre (Mois Sans Tabac).

Un engagement qui s'inscrit dans une médecine de parcours centrée sur le patient

Votée en 2016, la loi de modernisation de notre système de santé vise à se focaliser sur le patient, mais aussi à développer une véritable médecine de parcours qui doit permettre une prise en charge globale, structurée, continue et au plus près de chaque usagers, travaillant ou admis à l’hôpital.

Pour accompagner les patients et les professionnels dans l’arrêt du tabac, le service d’addictologie de l’hôpital Bichat propose des consultations. Vous pouvez le contacter par mail : tabac.consultation.bch@aphp.fr.

Consultez le site web

L’aide au sevrage du tabac est une priorité pour les patients hospitalisés, avec une approche complète et systématique. Durant leur séjour, un soutien est offert grâce à la délivrance systématique de substituts nicotiniques. De plus, à leur sortie, les patients sont accompagnés dans leur démarche d’arrêt durable grâce à l’appui de la liaison d’addictologie et de tous les professionnels engagés dans la démarche de Lieu de Santé Sans Tabac (LSST). Cette approche globale garantit un soutien efficace et une transition réussie vers une vie sans tabac.

Des acteurs engagés dans la démarche

Pour permettre son fonctionnement, il est nécessaire qu’un certain nombre d’acteurs s’engagent.

Ces derniers sont des professionnels hospitaliers, bénévoles, mobilisés pour faire rappeler les règles en vigueur depuis la signature de la charte.

Si vous souhaitez obtenir plus d’information ou vous impliquer dans cette démarche, vous pouvez envoyer un mail à : communication.bichat@aphp.fr

Ces volontaires ont pour missions :

La diffusion des messages de prévention

Relayer les demandes des patients fumeurs

Sensibiliser à la démarche de l'hôpital sans tabac

Valoriser la prise en charge du tabagisme

Orienter vers la consultation de tabacologie/addictologie

Rappeler la loi et les règles au sein de l'hôpital

Le COPIL

Conseiller la direction et les instances de gouvernance

L’Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie (ELSA) a pour mission :

La formation du personnel non spécialiste

Les médecins, les kinésithérapeutes, les sages-femmes, les médecins du travail et les infirmiers habilités peuvent :

Recommander et prescrire des substituts nicotiniques

Une démarche qui s'appuie sur la mise en place de partenaires locaux

En plus des acteurs de l’établissement, la mise en œuvre de la stratégie “Hôpital sans tabac” pourra s’appuyer sur des partenariats avec les représentants locaux de différentes structures ou associations.

RESPADD

Le Réseau des établissements de santé pour la prévention des addictions, fort de son histoire et de son expertise, il peut venir en appui aux établissements dans la relance de leur politique tabac.

L’association ELSA France

L’association fédère les équipes de liaison hospitalières qui ont un rôle important dans la formation des personnels et le repérage des patients.

Les associations de l'hôpital

Ces clubs ou associations sont de précieux partenaires lors des événements de sensibilisation.

  • Loisirs B’CB (l’association sportive de l’hôpital)

  • La ligue contre le cancer 75

  • La Mutuelle Nationale pour les Hospitaliers (MNH)

Sur le territoire

L’hôpital est soutenu par des réseaux locaux et régionaux d’addictologie ou de tabacologie. Mais aussi des associations de patients ou d’usagers du système de santé, de non-fumeurs et de vapoteurs.

  • L’A.P.E.A (Association des Patients Experts en Addictologie)

  • L’Agence Régionale de Santé (ARS)

Les bienfaits de l'arrêt

Les autres ressources pour être accompagné

Le site de Tabac-Info-Service répond à toutes les questions sur le tabagisme et le sevrage.

Tabac Info Service propose également un accompagnement personnalisé gratuit, réalisé par des tabacologues.

Tabac Info Service : 39 89

: permet aux personnes dépendantes et à leurs proches de trouver des outils et des ressources pour ne plus être seul face à l’addiction.

: c’est d’abord un groupe d’auto-support pour le sevrage tabagique, avec près de 19 000 membres. C’est aussi une association qui porte la voix des défumeurs auprès des pouvoirs publics et se déploie en mode projet avec les réseaux de soins et d’accompagnements sur le tabac.